Trek sur les hauts plateaux du centre de l'Islande

05/07/07 encore plus vroum vroum que hier

 

C'est parti pour le noyau touristique de l'Islande. C'est d'ailleurs tellement touristique que les agences de voyages des moustiques affrêtent des millions de vols quotidiens de leurs semblables pour Thingvellir. Sur la route le long du lac Thingvallavatn, j'entends le crépitement des insectes qui éclatent sur le pare brise. C'est un truc de fou, pire qu'à Myvatn! Les gens dehors portent tous des voiles anti-mouche.

 

Donc Thingvellir en courant et en apnée. Peux  pas vraiment apprécier, ça a l'air joli. Reviendrai en février.

Direction Geysir maintenant avec un peu d'appréhension, les guides ne vantant pas trop le site. Le temps de me prendre la tête avec le pompiste de Laugarvatn qui tente de me rouler de 1000 kronurs. C'est bon, j'ai donné dans l'arnaque une fois. Maintenant je suis frais et dispo pour me prendre la tête le temps qu'il voudra. Et la prise de tête avec les moustiques autour, ça use vite. Bon je ferai le plein à Geysir.

 

Geysir. D'emblée ça m'emballe pas, un grand centre d'accueil touristique, style Carnac ou le Mont Saint Michel, grosse foule. Tout ce que j'aime. Mais en fait c'est génial, je passe deux heures à regarder cracher le geyser. C'est beau avant le jet, avec les remous de l'eau précurseurs, pendant bien sûr (c'est surtout le bruit qui impressionne) et après quand le trou est vide. Une impression de porte vers les enfers. Et ça sent le soufre, ça glougloute partout. Très content du crochet Geysir. Et pas trop de mes bestioles.

Gulfoss now, la plus belle des cascades qu'y disent. Parking du genre Skaftafell. Enormément de monde. Finalement une chance, on est plus nombreux pour les moustiques donc chacun de nous en a moins autour de la tête. Pour une fois j'ai trouvé une utilité à la vie en groupe. Très très belle cascade, moins que Dettifoss et ses soeurs je trouve mais le contexte de découverte des autres était différent. Peut être que ça a joué émotionnellement.

La foule c'était sympa mais le désert n'est pas très loin. Vite, vite, besoin d'un peu de quiétude. Paraît que la piste de Kjollur (qui démarre à Gulfoss vers le nord) est à peu près praticable pour une voiture normale. Verren ben.

 

Vroum vroum. 200 bornes jusqu'à Blonduos. Passe entre les glaciers Langjokull et Hoffsjokull. Ai envie de faire un tour de 2-3 jours dans le massif de Kerlingarfjoll et sa zone géothermique, mais en sortant de la voiture, encore une attaque massive de bestioles. De toute façon, je suis vraiment fatigué et j'ai perdu la foi de la rando pour mes vacances, je dois bien l'avouer. Donc on va continuer à avaler des pistes.

 

Blonduos, à côté de Vatnsnes. Que faire? Ben rouler encore et encore et voir la mer. Direction les fjords du nord ouest. Et en particulier les falaises de Latrabjarg. Il paraît les plus hautes d'Europe. Je sais plus qui croire. Ils disent ça à Cap Canaille à la Ciotat, à Etretat. En Irlande aussi aux falaises de Moher et maintenant ici en Islande. Pour ça faut voir de mes yeux vus.

Et donc en route pour Patreksfjordur. La route est très très belle (le paysage, pas le revêtement, c'est que du gravier).

500 km plus loin, piégeux les distances avec ces fjords qui rentrent profondément dans les terres (m'étais déjà fait avoir en Irlande). Patreksfjordur : Le guide du routard dit que c'est le village champion d'Islande de la déprime. Ben moi, c'est un de ceux qui me plaît le plus, dans un fjord, un beau port de pêche, des maisons aux couleurs vives et une animation quasi nulle. Faut dire aussi qu'il est 22 heures. Qu'il fait beau également, le soleil est rasant à l'horizon. Sous la pluie au mois de novembre, avec deux heures de jour et les routes coupées par la neige, j'imagine en effet la déprime, bien que pour mes vacances d'hiver, ca me déplairaît pas.

 

Le plein auprès d'une pompiste obèse de 16 ans désoeuvrée et déprimée. et en route pour Latrabjarg, plein ouest, soleil rasant, pare brise immonde de bestioles éclatées (y'en a plus du tout d'ailleurs maintenant que je suis dans les fjords), je n'y vois plus rien et faut faire gaffe pourtant, y a pas de parapet et la mer en bas de la falaise (c'est con: mer ou champ de coton, c'est la falaise qui compte).

 

Latrabjarg : je sais pas si ce sont les plus hautes falaises d'Europe: attaque en règle des sternes très rapidement on ne peut pas aller (en tout cas j'ose pas) vers les plus hautes parois. Je reste donc à proximité de la voiture et le spectacle est déjà grandiose. un documentaire animalier comme on en voit à la télé. Les falaises fourmillent d'oiseaux. Des trucs et des machins, j'y comprends rien, mais aussi des macareux que l'on approche à moins d'un mètre perchés tout en haut de la falaise. Il faut les pousser pour qu'ils décollent. Vraiment pas peureux.

Retour sur la plage pour réveillonner (il est minuit): salami, tomates, skyr abricot, coca, chocolat au lait aux myrtilles. Plage de sable blanc, coucher de soleil magique, cri des oiseaux. le paradis...

 

En route pour l'autre côté des falaises, la plage de Raudisandur (la plage rouge) pour dodo et ballade le long de la côte et monter sur les falaises.


Publié à 07:12 , le 11/12/2007,
Mots clefs :

{ Lien }


{ Page précédente } { Page 16 sur 18 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Où suis-je actuellement ?




«  Septembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 


Mots clés
reykjavik


Menu

http://www.voyage-islande.fr
http://www.isafold.de/
http://http://www.hot-springs.org/
http://voyageenislande.free.fr/
http://bsi.is/index_en.html
http://pagesperso-orange.fr/saga.gilabert/

Rubriques

News : Visitez Film streaming gratuit sans limite pour regarder d'autres Voir film en streaming vf gratuit sur vk.com, Netu.tv et Youwatch.org

Derniers articles

avant-propos, généralités, après propos...bon, en gros, fourre tout
21/06/07 le grand départ...enfin
22/06/07 l'art du stop
23/06/07 indécision
24/06/07 le vrai grand départ
25/06/07 jour de fête nationale en moustiquie
26/06/07 le désert, walking on the wild side
27/06/07 le mordor
28/06/07 attendre... et soudain
29/06/07 le sentier martel
30/06/07 le sentier vidal et la croisée des chemins
01/07/07 bain de minuit et cascades
02/07/07 the bad choice de la facilité
03/07/07 la plage en gore-tex, c'est sympa aussi
04/07/07 vroum vroum
05/07/07 encore plus vroum vroum que hier
06/07/07 les oiseaux
07/07/07 tiens, une date curieuse

Amis

sandy